ElianeReyes

télécharger le press kit

Reviews

Intégrale des 19 valses de Chopin par Eliane Reyes, enregistrées en 2015 pour Azur Classical

08/07/2019 Musique Classique Mag

**** J’ai beaucoup aimé cette intégrale pleine de vie, d’élégance et de tendresse, dédiée à Cziffra et à Brigitte Engerer qui ont beaucoup compté dans la formation d’Eliane Reyes.

**** Le travail sur les rythmes, les couleurs et le phrasé est superbe. Tout comme la manière de chanter, de timbrer la mélodie, avec un accompagnement équilibré et discret de la main gauche et des fins de phrase très soignées. Le rubato est discret et naturel. Les traits sont toujours nets et précis, très contrôlés.

**** Les Grandes Valses brillantes sont jubilatoires mais sans esbroufe déplacée, comme on l’entend parfois. La virtuosité requise ici ou là ne tombe jamais dans la démonstration de moyens, dans l’ostentation. La valse en sol bémol (op. 70 n°1) est malicieuse et tendre à la fois.

**** La Valse de l’Adieu est superbe, d’une merveilleuse nostalgie. Les valses de jeunesse, posthumes, sont jouées comme les autres valses « officielles », avec un jeu raffiné et ciselé, ce qui permet de les apprécier à leur juste valeur, car ce ne sont pas des piécettes sans intérêt !

**** Les valses mélancoliques (ut dièse mineur, les 2 en la mineur, si mineur et fa mineur) m’ont le plus touché par leur extrême délicatesse et leur sensibilité, refusant tout pathos, toute mièvrerie bien sûr, ce que Chopin détestait, on le sait bien.

**** Bref, un disque à posséder de toute évidence, à mettre aux côtés des grandes versions, de Lipatti, Rubinstein, Magaloff, Luisada… ! Chacun dans son style naturellement !

On y reviendra dans un prochain zoom consacré à ces célèbres et merveilleuses valses.